DE | FR | EN

Nouvelles

Une révolution énergétique est-elle en cours en Malaisie?

20.03.2019
Une révolution énergétique est-elle en cours en Malaisie?


La Malaisie promet des énergies renouvelables sans barrages hydroélectriques


Lors de la conférence sur l’énergie «Clean Energy Collaboration», la Malaisie a pris un engagement d’une grande portée le week-end dernier: la ministre suppléante de l’environnement et de l’énergie et le ministre des travaux publics souhaitent que la Malaisie soit en tête dans la région en termes d’encouragement des énergies renouvelables. Par ailleurs, ils se prononcent contre les barrages hydroélectriques et le déplacement des populations locales.

Cette conférence sur l’énergie soutenue par le BMF a atteint des objectifs remarquables: des représentantes et des représentants du gouvernement malaisien et de l’industrie se sont rencontrés d’égal à égal avec des chefs de file de la science, de la société civile et des communautés autochtones. Trois des promesses faites par le gouvernement malaisien ont pour nous une importance particulière:

1) «Tous les soi-disant projets énergétiques «propres» qui détruisent la forêt pluviale ne sont pas vraiment propres. De même, une politique énergétique qui déplace des autochtones ne peut se désigner de propre.»
Baru Bian, ministre des travaux publics

2) «Nous souhaitons travailler de concert avec la population locale et écouter les groupes d’intérêts, afin de développer des projets efficients et de produire de l’énergie fiable, pour les tours Petronas à Kuala Lumpur comme dans les villages de la forêt pluviale. Les gigantesques barrages hydro-électriques ne sont envisageables qu’en dernière issue, lorsque toutes les autres options de production d’énergie sont épuisées.»
Isnaraissah Munirah Majilis, ministre suppléante de l’énergie, de la science, de la technologie, de l’environnement et du changement climatique

3) «La Malaisie emprunte une nouvelle voie, afin de prendre la tête dans la région. Je suis convaincue que l’encouragement précoce des énergies renouvelables nous aidera, nous comme l’industrie, à devenir plus compétitifs. Il n’en va pas juste de prendre le lead, cette étape nous ouvrira de nouvelles possibilités en affaires comme en recherche. Nous sommes enthousiasmés à l’idée de faire partie de la révolution énergétique mondiale.»
Isnaraissah Munirah Majilis, ministre suppléante de l’énergie, de la science, de la technologie, de l’environnement et du changement climatique

On peut certes être surpris d’entendre de telles paroles dans la bouche de politiciens et de politiciennes malaisiennes. Pourtant les promesses faites lors de la Clean Energy Collaboration semblent indiquer que le nouveau gouvernement malaisien, élu il y a bientôt un an, souhaite poursuivre une autre politique que son prédécesseur. Le BMF va s’investir pour que ces belles paroles soient suivies d’actes concrets!

 



Retour a l’aperçu